top of page

Meauce au Japon !

Nous sommes très heureux d’avoir été choisi par BS-TBS pour deux émissions sur les fenêtres du monde. Une émission culturelle qui s’ouvre sur l’architecture des portes et des fenêtres, pretexte à découvrir et s’ouvrir sur d’autres cultures.


Nous sommes donc fiers de contribuer avec Meauce à ces nobles objectifs.



BS-TBS, est la chaîne de télévision par satellite affiliée à TBS (Tokyo Broadcasting System).


TBS est l'une des principales chaînes de télévision au Japon, fondée en 1951, et elle a joué un rôle prépondérant dans l'histoire de la télévision japonaise. BS-TBS est une extension de cette influence. En tant que chaîne sœur de TBS, elle a contribué à renforcer la présence du groupe TBS dans le secteur de la télévision par satellite. Avec notamment un axe fort : la préservation culturelle de la culture et de l'histoire japonaises. La chaîne a diffusé des documentaires, des émissions éducatives et des programmes axés sur les traditions culturelles du Japon, contribuant ainsi à la sensibilisation du public à son propre patrimoine. Mais aussi pour ouvrir les Japonais sur le monde via des émissions culturelles sur l’architecture, notamment celle-ci sur les fenêtres. Quoi de mieux que des fenêtres pour s’ouvrir au monde.


Dans le tournage en France de 2023, nous avons été choisis avec le chalet de et Vaux le Vicomte.


Vous devez être peu à parler japonais parmi ceux qui suivent cette page, alors voici ce que l’on a voulu partager sur notre fenêtre à meneau.


Elle date du Moyen Âge, les fenêtres de ce type de château étaient des éléments essentiels de leur conception architecturale, mais elles différaient considérablement des fenêtres plus modernes ; comme celle du XVII juste à côté, en termes de forme, de fonction et de matériaux et bien entendu encore plus fortement que celles que l’on installe actuellement. Voici un aperçu de ces fenêtres médiévales :


1. **Petites et Fonctionnelles** : Les fenêtres des châteaux médiévaux étaient généralement petites et étroites. Cela servait à des fins défensives, car des ouvertures plus grandes auraient pu fournir des points d'entrée plus faciles pour les assaillants. Elles étaient conçues principalement pour la défense et accessoirement, mais c’était important pour l'éclairage avec ce long coussiège et la vue panoramique sur la rivière.


2. **Ébrasement** : La plupart des fenêtres médiévales étaient encastrées dans l'épaisseur des murs et avaient un ébrasement, ce qui signifie qu'elles étaient profondément enfoncées dans le mur. Cela permettait aux défenseurs de tirer depuis l'intérieur tout en étant partiellement protégés. Et à Meauce l’ébrasement fait pas loin de 3 mètres de long !


3. **Forme Étroite** : Les fenêtres avaient souvent une forme étroite et verticale, facilitant le tir à travers l'ouverture. Certaines étaient munies de meurtrières, de fentes étroites conçues spécifiquement pour le tir avec des armes à feu, comme l'arbalète. Ici cette fenêtre du XIIIème ou XIVème siècle est particulièrement large et haute.


4. **Grilles et Volets** : Pour renforcer la sécurité, elle était équipée de grilles de fer forgé et de volets en bois. Alors que les volets ont été restitués, on voit sur la façade extérieure les traces laissées pour faire tenir une lourde grille dans le mur d’enceinte. Les volets pouvaient être fermés pour protéger le château contre les intempéries et les attaques.


5. **Vitrages Limités** : À l'époque médiévale, le vitrage tel que nous le connaissons aujourd'hui était rare. La plupart des fenêtres étaient recouvertes de matériaux tels que des parchemins, du tissu ciré ou du verre très épais, parfois teinté. Ces matériaux offraient une protection minimale contre les éléments extérieurs d’où l’importance des volets.


6. **Décoration** : Malgré leur fonction principale de défense, certaines fenêtres dans les parties résidentielles des châteaux pouvaient être décorées avec des éléments architecturaux tels que des arcs et des colonnes pour ajouter une touche esthétique à l'intérieur des pièces. Ici une vieille peinture rouge est encore lisible et malheureusement de nombreux grafitis ont disparu pendant la restauration, on y lisait « vive le roi charles VIII », des nœuds y étaient dessinés, et des enfants se sont entrainés à y écrire leur nom « Rouffignac ».`


Elle a été murée au moment du percement des grandes baies XVIIème siècle et probablement même avant.


Pour la 2ème émission …. à suivre dans les prochaines heures !



106 vues1 commentaire

1 Comment


Stephane LebretØn
Stephane LebretØn
Oct 28, 2023

Quelle notoriété pour Meauce ! Bravo ! (mais attention, il va falloir prévoir un parking pour les cars de touristes japonais qui ne vont pas tarder à débarquer 😉). Amitiés. Stéphane.

Like
bottom of page